calvinharris_bandeau.jpg

s.gif’embarrassant peu d’une quelconque crédibilité en assénant comme titre de son premier album le faussement prétentieux I Created Disco, le jeune Calvin Harris fait preuve d’une auto-dérision qui révèle une bonne facette de ce qu’il peut produire. Grâce à lui en tout cas, l’Ecosse est devenue cette année le nouveau pays de la disco. Improbable, mais c’était sans compter sans ce mélomane de 23 ans, influencé par le kitsch des années 80 et le glamour daté du disco. Plus qu’un hommage ou lubie passéiste, Calvin Harris semble plutôt avoir suivi la voie de James Murphy de LCD Soundsystem. N’ayant pas inventé la disco, il aura en revanche réinvité à la fête les synthétiseurs et les voix sans fards, sans complexes. S’accommodant aisément des codes eighties, plus qu’un hommage, le jeune Ecossais rajoute une couche moderne, plus dansante, plus séquencée et liberée.

          Sorti il y a trois ans puis ré-arrangée, le premier single « Acceptable In The 80’s », puis le suivant « The Girls », laissaient entrevoir la disco désinhibée d’un producteur valsant allégrement entre la funk de Prince et séquences rythmiques de Grandmaster Flash. Sans jamais tomber dans le cliché ou l’obsolète, I Created Disco est un panorama capturant l’essence des années 80. Ses origines, son évolution, sa quintessence. Toutes les références passent ainsi, sans retenues, sous les doigts passionnés de Calvin Harris, que ce soit la basse libidineuse et entêtante de Chic (« Merrymaking At My Place »), le funk laid-back synthétisé de George Clinton (« Neon Rocks »), la new-wave crooner et balbutiante de Depeche Mode (« Electro Man »), ou encore l’électro progressive de Kraftwerk (« I Created Disco »). La grande réussite de Harris est sa non-retenue de la nomenclature disco, ne se refusant rien si cela lui permet d’atteindre ses volontés de faire gronder les dance-floors. Ce qui différencie grandement Calvin Harris de la scène électro dans laquelle il évolue, est son audace artistique et passionnelle à créer la musique dans laquelle il a grandi et qu’il aurait aimé entendre. Une musique magnifiée, sublimée. Et surtout dansée.

calvin_album2.jpgCalvin Harris – I Created Disco
EMI
février 2008
http://www.calvinharris.tv/

Calvin Harris – The Girls en écoute